Les causes de la souffrance

31/01/2021

Les causes de la souffrance

Après nous avoir expliqué le but du yoga, Patanjali nous livre la méthode.

« Les causes de la souffrance sont l’ignorance, l’ego, l’attachement, l’aversion et l’attachement à la vie » (2.3)


Ce sutra est passionnant car le travail sur chacun de ces mots pourrait nous éviter de nombreuses désillusions. 
Après nous avoir expliqué le but du yoga, Patanjali nous livre la méthode. Et, il commence par la première cause de nos souffrances : l’ignorance. Mais ignorer dans le yoga, et plus largement dans nombre de sagesses, n’a rien à voir avec un manque d’érudition, ni même avec une méconnaissance des pratiques yogiques. Il s’agit de l’ignorance de sa nature véritable, de notre méprise sur le « je ». C’est croire savoir qui nous sommes alors que nous ne le savons pas vraiment. 
« L’ignorance de la réalité est la source des autres causes de souffrance, qu'elles soient développées ou en sommeil. » (2.4)
Il nous dit, donc, que cette méprise sur notre propre « je » va créer toute une « cascade » de souffrances. Mais quelles sont les souffrances « en sommeil » dont il nous parle ? 
Attention ! nous commençons, ici, à aborder la réincarnation...n’ayez pas peur ! Cela fait partie de la culture yogique, comme de la culture bouddhiste d’ailleurs, et nous ne pouvons pas l’éluder, quoi qu’on en pense.  
Ce sont donc les samskaras dont patanjali nous parle. Des « traces « de nos actions de nos vies passées qui ont transmigré avec notre centre immuable (notre purusha). Nous pourrions les qualifier de « dispositions » ou encore de « tendances » mentales. Car un nouveau-né n’est pas une coquille vide, pour le yoga : il est un corps physique altérable, un centre immuable (qui a transmigré)  et les « traces » d’actions passées, des "impressions" subtiles. 
Le pratiquant de yoga pourra, grâce à sa pratique, inhiber les manifestations des samskaras, alors qu’au contraire, elles se révèleront en cas d’ignorance du "soi". Mais, pour le yoga, tant que nous ne serons pas libérés, tant que nous continuerons de confondre notre "centre" (stable) avec sa périphérie (instable), nous ne pourrons pas échapper au cycle des renaissances (samsara). 
Au-delà de notre avis sur la réincarnation et de son rapport à notre rationalité, le Yoga nous propose de mettre fin à un processus de souffrance sans fin, y compris dans notre propre vie (celle qu’on connait maintenant)
« Si vous vous énervez quotidiennement face à tel ou tel choses que vous n’êtes pas en mesure de contrôler...pratiquez ! Vous n’êtes pas ces agitations ! »

ça va passer... De l'importance de l'étude