Mais où le yoga veut-il en venir ?

24/01/2021

Mais où le yoga veut-il en venir ?

Diminuer les agitations du mental...

 

C’est souvent la première question de celles et ceux qui rencontrent le yoga à travers une photo, un symbole, parfois un cours dans leur salle de gym. Car si les postures sont toujours plus acrobatiques sur les réseaux sociaux, les commentaires qui les entourent sont parfois un peu obscures. On nous parle de mudra, de méditation, d’impermanence...et si cela peut nous rappeler quelque chose, ce n’est jamais vraiment très limpide pour autant.
Bonne nouvelle, Patanjali nous dit tout, ou presque, dans 3 des 4 premiers aphorismes du texte fondateur « Le yoga consiste à diminuer puis à suspendre les agitations du mental » 1.2
Voilà, c’est dit ! Le but de la pratique est posé d’emblée. Nous sommes mentalement agités, ce n’est pas agréable et on nous propose donc une méthode afin d’y remédier. Qui ne serait pas intéressé par une telle perspective ? 
Et puis, très clairement, le yoga n’est ni défini comme une méthode pour perdre du poids, ni pour avoir des fessiers de rêve. On ne nous parle même pas de souplesse ou de postures, mais on nous suggère de nous calmer. 
Le bouddha historique, en Inde à une époque très proche de Patanjali introduit son propos en édictant 4 nobles vérités. Même s’il s’agit de courants de pensées différents, elles pourraient également introduire parfaitement la pratique du yoga : 
•    Il y a de la souffrance
•    Il y a une cause à cette souffrance
•    On peut faire cesser cette souffrance
•    Il y a une voie pour y parvenir
Les causes, les effets et la méthode, Patanjali nous en parle au cours des 190 aphorismes de son texte. 

 

L’effort vers la calme et l’équilibre